« Fixer les limites » : utopie d’un autre âge ou éducation du futur ?

D’après la conférence de J-M Longneaux, docteur en philosophie

graphicstock-silhouettes-of-happy-parents-having-fun-with-their-children_H0gWkllsWW.jpg

Depuis toujours, j’ai souhaité avoir trois enfants et la vie m’en a fait le cadeau… La famille, l’épanouissement, les grands principes, les déceptions, les découragements…

Des conseils, nous en avons reçu ; des donneurs de leçons, nous en avons connu !

Certains vous diront : « Chez nous, les enfants obéissent au doigt et à l’oeil ! », d’autres vous confieront : « Je travaille toute la journée, quand je reviens chez moi, je ne vais pas commencer à leur dire non, à me disputer avec eux ! »

Alors,  comment exercer l’autorité pour rappeler les limites sans tomber dans l’abus de pouvoir tout en gardant l’épanouissement de chacun ? En effet, l’autorité rappelle les limites pour aider notre enfant  à s’ouvrir à la réalité et composer avec elle.

kian-261-579.jpg

Laxisme ou abus de pouvoir ? Chacun de nous  s’est déjà trouvé dans la situation délicate où un « public » attend avec beaucoup d’intérêt notre réaction  face à une belle  crise de larmes et de rage en pleine heure d’affluence d’un supermarché !

J’ai vu des « enfants -rois » qui vivent dans un monde sans autorité, sans cesse dans leur monde imaginaire où tout est permis. Ils connaissent la peur, l’angoisse parce qu’ils manquent de limite. « Si je fais ce que je veux , les autres aussi  et je suis en danger ! »

Par peur de décevoir leurs parents, d’autres cachent leurs agissements ou se réfugient dans la violence, un monde à eux,  pour que leurs parents imposant leur volonté ne puissent les suivre. L’abus de pouvoir est cette autorité trop présente des parents qui enferment leurs enfants dans leurs désirs d’adultes.

happy-children-playing-on-hot-summertime_HFm52HTBj.jpg

Alors, me direz-vous, comment agir pour être juste, pour être sûr d’être entre ces deux extrêmes ?

Lors de la conférence du Docteur Longneaux, j’attendais avec impatience la réponse et je n’ai pas été déçue !

Voici un critère qu’on peut se donner quasiment à chaque situation :

« La limite à laquelle je soumets mon enfant

est une limite à laquelle je me soumets moi-même »

L’autorité juste est contenante et rassurante, elle inspire confiance, elle permet que le risque soit pris.

Mon coeur de maman, d’enseignante, de coach  a vibré !

Or, il est parfois difficile de maintenir cette autorité.  C’est pourquoi le soutien d’un tiers ( l’autre parent, le partenaire, l’institution ) est nécessaire. Même si l’enfant transgresse la loi, cela fait partie du jeu, continuons à la rappeler, à maintenir la règle.

DM_03242016_1147.jpg

L’autorité juste est un modèle, pas la toute-puissance !

Elle aide notre enfant à aller vers la réalité sans renoncer à ses rêves ! On l’encourage ainsi à ne pas « fuir » dans l’imaginaire et à accepter les frustrations venant de l’extérieur.

Eduquons toujours par amour et non pour être aimé par nos enfants.

Mimie La Lune

pour les Mondes de Lucio

Conseillère pour les Nouveaux Enfants et leurs Parents

Atelier de bien-être et méditation pour enfants : 

« Happy Kids » le mercredi 7 février de 14 à 16h

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s