Merlin, invisible omniprésence

Merlin, Pleine Lune en Cancer et Pic énergétique planétaire

merlin

Le 11.01.17 (1111), la veille de la première Pleine Lune de l’an qui sera en Cancer, le Magicien m’a dit qu’il était bon de se rassembler, d’unir nos énergies pour transmuter les restes persistants de l’ère des Poissons, en résonance et en préparation du grand Portail énergétique du 14 janvier :

« pic énergétique planétaire pour lequel le Cœur de l’Univers enverra énormément d’énergie pour purifier et transmuter tout ce qui demande à l’être dans les corps énergétiques ainsi que par rapport aux croyances, conditionnements… Il sera donc essentiel d’accueillir ce qui se présentera et de transmuter tout cela en Lumière »

in : Tendances vibratoires de janvier 2017, La Presse Galactique, le 02/01/2017.

Comme de fait, l’énergie du Cancer va complètement dans ce sens puisqu’elle nous propose une innovation ! Elle renvoie aux nouveaux concepts qui doivent s’incarner pour servir le Nouveau Plan.

Je publierai la proposition d’une méditation en compagnie de Merlin et de son énergie violette aux alentours du 8 ou du 9 janvier. Invite tes amis, inspire-t-en, fais-en une de ton cru ! Qu’importe, Voyageur, mais réunis un maximum des tiens !

En effet, Merlin s’est montré très insistant sur mon chemin ces derniers jours, se matérialisant sous de multiples aspects comme en a l’habitude ce Maître des Métamorphoses !

Peut-être parce que le Grand Mage est un merveilleux enseignant et initiateur et que nous sommes au début d’une nouvelle histoire où tout est possible à nouveau.

Peut-être parce que la vibration de l’année est celle du 1, renvoyant à la première carte du Tarot de Marseille, le Bateleur ou Magicien !

Enfin, peut-être parce qu’il fut l’un des premiers à me venir en aide. Ou du moins l’un des premiers à me faire prendre conscience que la Lumière était en moi.

Et ça, je ne l’oublierai jamais. Il est ancré au plus profond de mon coeur.

Voici une prière druidique que je trouve juste magnifique :

Prière à Merlin :

« Que m’inspire le seigneur des légions étoilées
Le maître du ciel et de la Voie Lactée 
Luminaire et patrie des âmes délivrées ! 
Dieu donne moi ta force 
Et dans ta force le pouvoir de vivre 
De vivre pour la vérité
Et dans la vérité de trouver toute Lumière.
La Vie, le Bien, le Vrai, le Beau et le Divin !
Awen ! »

Merlin est là pour tous les Voyageurs entre les Mondes qui le désirent. Il est notre Bonne Étoile. Il veille, caché derrière un arbre, dans le regard aimant de ton animal de compagnie, dans le vieillard ou l’enfant qui croise ta route.

Ma rencontre avec le Magicien (récit de voyage) :

La première fois que j’ai croisé Merlin, j’étais un tout jeune adulte.

J’avais pris le train sur un coup de tête : Charleroi-Bruxelles, Bruxelles-Paris, Paris-Rennes, pour ensuite monter dans un car pour Paimpont. L’antique forêt de Brocéliande ! Je m’étais rendu, sac au dos, au gîte d’étape où j’avais réservé une couche, y avais déposé mes affaires et étais reparti au village, en quête de quelque chose à me mettre sous la dent.

73308a88f3483a3f708593e2ecc870ba

Un habitant m’avait indiqué un restaurant « à 10 minutes – 1/4 d’heure tout au plus ». Seulement, je crois qu’il n’avait pas compris que j’étais à pied et le trajet s’est transformé en deux bonnes heures sous la nuit qui commençait à tomber.

J’ai mangé copieusement en buvant un bon vin rouge et j’ai décidé, pour le retour, de couper à travers bois, espérant gagner du temps pour me mettre enfin au lit, éreinté par le trajet. Je n’étais pas encore vraiment un Voyageur entre les Mondes à l’époque, du moins je ne l’étais pas consciemment. C’était mon premier voyage en solitaire ! Ma première quête initiatique ! J’avais la vague intuition que j’allais chercher quelque chose en Terre bretonne sans savoir nullement ce que c’était.

Bref, me voilà, tout naïf randonneur sans équipement dans les Bois de Brocéliande, convaincu que j’allais pouvoir facilement traverser en ligne droite les rangées d’arbres dans la nuit ! Sans téléphone, ni lampe de poche, ni  boussole, sans même être certain de la direction que j’empruntais.

Alors que je revenais au même croisement pour la troisième fois, les alentours pourtant déjà fort sombres semblèrent plongés dans une noirceur et un froid soudains. C’était comme si les ténèbres avaient pris densité, matière, comparables à un brouillard instantané. Mon coeur se mit à battre à tout rompre à l’intérieur de ma poitrine et quelqu’un (ou quelque chose) fit craquer des brindilles derrière moi.

Je me tournai vivement en direction du bruit et ce que je vis me terrorisa au point que je ne sentis plus mes jambes me porter : une ombre gigantesque, plus sombre que l’obscurité elle-même se tenait devant moi. La silhouette d’une dame habillées de longues robes et dont le visage était dissimulé par une capuche dirigeait toute son attention vers ma personne.

Le mot sorcière me vint instantanément à l’esprit tandis que je sentais une vapeur s’écouler lentement hors de mon corps. L’apparition était en train de se nourrir de mon essence. Sans savoir comment, mon esprit se barricada à l’intérieur. Je fis volte-face et courus de manière désordonnée, sans rien y voir, sentant à peine les branches me fouetter le visage ou les ronces s’accrocher aux fibres des vêtements.

92f46d09.jpgAu bout de quelques minutes qui me semblèrent une éternité, je m’arrêtai, essoufflé, et m’appuyai contre un grand hêtre moussu dont la présence sembla me réconforter.

Ce sentiment de sécurité fut de courte durée. Le froid et le noir étaient de retour  : l’ombre avait suivi ma trace et s’introduisait dans la petite clairière où j’avais trouvé refuge.

La sorcière occupait le sentier par lequel j’étais arrivé et je regardai aux alentours pour juger des issues possibles. Je crus devenir fou ! Par je ne sais quel subterfuge, l’entité négative se matérialisait là où je regardais. Où que je posai les yeux, elle se trouvait. Encerclé par le noir et cette brume palpable, ma vision se brouilla, je sentis la vitalité me quitter peu à peu, mais un nom s’imposa à moi avec une force insoupçonnée avant que la torpeur n’envahisse tout mon être : MERLIN…

Je rouvris les yeux et mon corps retrouva la force nécessaire pour se redresser.

Je t’en prie Merlin, je demande ton aide, j’ai besoin de toi… 

La silhouette obscure sembla hésiter quelques instants, ce qui me donna confiance pour prononcer d’une voix étrangement assurée vu les circonstances : « Par le pouvoir de Merlin, je t’ordonne de reculer, de disparaître et de retourner d’où tu proviens, maintenant ! ».

Les contours de l’apparition tremblèrent, vacillèrent. La chaleur revint en moi : les orteils purent à nouveau bouger et le sang couler dans les veines, du bas vers le haut comme de la sève. D’ailleurs, j’étais adossé au hêtre et je le sentais participer à ma récupération. « Retourne d’où tu viens », répétai-je.

Et l’obscurité recula face à la lumière qui semblait directement émaner de moi !

La sorcière disparut ou plutôt se fondit, aspirée par un vortex invisible vers je ne sais quelle dimension… L’obscurité revint tandis que la lumière s’apaisa en moi. Mais c’était l’obscurité normale, habituelle, presque rassurante de la nuit.

Je savais que c’était terminé, que c’était parti. Je renversai la tête contre l’écorce et, encore tremblant, remerciai l’énergie qui avait intercédé. Et si tu pouvais aussi faire que je retrouve mon chemin, Merlin, ça m’arrangerait ! ,  pensai-je en souriant.

Je sais que ce récit a toutes les qualités pour être mis en doute par certains, oui je le conçois, et la suite est plus extraordinaire encore…

shadow_cat_by_lostknightkg-d57u5bhAlors que je tentais sans trop de conviction de me frayer un passage dans une direction incertaine, un miaulement retentit dans la nuit. Je m’arrêtai, attendis, écoutai. Le miaulement reprit. J’émis avec les lèvres le bruit caractéristique qui attire les chats, et qui ressemble assez au son d’un baiser. Je l’entendis farfouiller dans les feuillages et s’approcher.

Jamais je ne le vis. Mais je le sentis et l’entendis courir en cercle autour de moi, puis s’arrêter, semblant m’attendre, miauler et repartir de plus belle. A chaque fois, il s’éloignait un peu plus. A chaque fois, il me rapprochait de la route asphaltée. En une dizaine de minutes, ce chat inconnu me guida hors des bois et me fit retrouver la sécurité relative de ces choses construites par l’homme.

Sans demander mon reste, comme hypnotisé, je regagnai l’auberge et me couchai parmi le ronflement d’autres voyageurs. Je ne me rappelle pas avoir dormi aussi sereinement et profondément que cette nuit-là.

Je me souviens avoir rêvé que j’étais un aigle survolant la forêt en feu.

Le lendemain, dans la lumière du matin, je suis allé acheté de la pâtée et suis retourné sur les lieux de la mésaventure. Je n’ai pas retrouvé le chat, je n’ai pas retrouvé l’arbre moussu, et aujourd’hui encore, je me demande  comment j’ai pu traverser, de nuit, ces remparts d’arbustes, d’arbres et de ronces qui s’imposaient à présent en plein jour.

Je connaissais Merlin, bien sûr, de par la Légende arthurienne et le dessin animé de Walt Disney. Je savais également que Brocéliande est réputée pour être l’endroit où il a vécu, mais je vous jure que sa présence, son nom et sa force se sont littéralement imposés à moi en cette fameuse nuit.

Ce n’était que le premier jour d’une quinzaine magnifique ! Je vous rassure, le pire était derrière moi… Inutile de vous dire, après ce voyage en Brocéliande, que mon coeur n’a plus jamais été pareil. Il y est apparu une nouvelle flamme qui brille sans brûler et qui n’a pas cessé depuis.

Lucio Nove.

la page Facebook

Partage librement  en respectant les auteurs et  lesmondesdelucio.com 

Publicités

8 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Boisrame dit :

    bonsoir , pour moi aussi Merlin je l’ai vue a mes cotes sans jamais voir son visage mais je sais qu’il m’accompagne et qu’il est très réconfortant.. Très émue par votre récit….

    Aimé par 1 personne

    1. Lucio dit :

      Heureux que ça vous parle et de faire ainsi votre connaissance 😉 Merci !

      J'aime

  2. Gwen26 dit :

    Très émouvant récit ma foi!
    Merlin s’est montré lors d’une méditation (chamanique) l’été dernier. Il avait une abondante et très longue chevelure blanche (sans chapeau), ainsi qu’une très longue barbe blanche et portait une longue robe blanche aussi. Il m’a fait un lumineux sourire et regardé d’un air complice et malicieux… j’ai vu la sagesse personnifiée, bienveillante et sereine!
    J’ai une petite question: la prière druidique se termine par « aWen », est-ce une faute de frappe ou le mot celte correspondant à Amen?

    Aimé par 1 personne

  3. Lucio dit :

    merci ! « Awen » est un mot poétique breton et gallois qui a trait à l’inspiration du barde, il est employé par les druides et plus généralement par la tradition celtique pour signifier la connexion au divin. J’espère avoir répondu à votre question… Merci pour votre intérêt ! A très bientôt !

    J'aime

  4. ck dit :

    Merci pour ce magnifique témoignage!!!
    Je découvre Merlin!
    Bien à toi!

    Aimé par 1 personne

    1. Lucio dit :

      Et tu n’es pas au bout de tes merveilles alors ! merci pour ta lecture 😉

      J'aime

  5. étoile du nord dit :

    bonsoir, merci pour ce partage qui a ravivé des souvenirs lors de la visite de la foret de Brocéliande avec un Druide il y a maintenant quelques dizaines d’années. C’est la que j’ai reçu le baptême druidique…….Merci aussi pour votre site auquel je pense avoir réussi à m abonner ( pour finaliser c écrit en anglais!!)

    J'aime

    1. Lucio dit :

      avec plaisir Etoile du Nord 😉 oui Brocéliande est une Terre Magique ! Rassurez-vous, vous êtes correctement abonné(e)… Au plaisir !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s